Classe préparatoire aux études supérieures – Classe d’approfondissement en arts plastiques 

Une formation en un an, organisée en deux semestres, de septembre à juin, qui accompagne les étudiants dans des choix d’orientation correspondant à leur projet professionnel et à leur niveau de compétences, les conseille dans une construction de leur démarche personnelle et de leur dossier artistique, les prépare à la poursuite d’études et formations artistiques.

Suivre la CPES-CAAP d’Alain-Fournier sur les réseaux

Instagram
YouTube

Objectifs de la formation CPES-CAAP

Elle prépare plus particulièrement aux exigences et contraintes spécifiques des différents examens des épreuves d’entrée des écoles supérieures d’art (composantes arts plastiques, arts visuels, design, architecture, scénographie, etc.) — soit près de 50 établissements diplômant au grade de Master — et des formations supérieures de l’image (photographie, création numérique, illustration, graphisme, animation, etc.), ainsi qu’aux cursus universitaires en Arts plastiques ou en Histoire de l’art.

Elle contribue donc à la fois à la mise en place des attendus et des prérequis souhaités par le Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche pour permettre aux Bacheliers d’accéder de manière efficiente à l’enseignement supérieur, et à l’amélioration de l’orientation des lycéens dans cette articulation avec l’enseignement supérieur.

La CPES-CAAP est une formation du Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, qui offre un statut d’étudiant de l’enseignement supérieur et permet de valider à son issue une première année (L1) universitaire (Histoire de l’art).

Cette classe préparatoire n’est donc pas l’équivalent ou le remplacement des ex-MANAA (Mise à niveau en Arts appliqués) et ne permet pas d’intégrer des filières courtes des Arts appliqués (DN-MADE, DMA) ; notre préparation correspond en effet davantage à un étudiant qui souhaite développer et approfondir sa pratique artistique personnelle en direction d’études longues, tout en continuant à suivre des enseignements de culture générale : Histoire des Arts, Lettres, Anglais, Philosophie, Sciences, Arts du spectacle.

Outre l’inscription universitaire (moins de 200 €), cette classe préparatoire est gratuite.
Intégrée au lycée Alain-Fournier, elle profite de ses infrastructures et équipements (demi-pension, internat, salles de sport, etc.) tout en conférant à ses étudiants les avantages liés à leur statut (CROUS, bibliothèque universitaire, droit à l’accès au service universitaire sanitaire et social, au service de restaurants universitaires, aux services universitaires des activités physiques et sportives, etc.).

Particularités de la formation

Elle bénéficie de deux grandes particularités qui lui donnent une coloration spécifique :

  1. Une formation à l’appui d’un contenu articulant étroitement théorie et pratique dans un constant aller-retour (pratique plastique en atelier, Histoire de l’art, Culture artistique contemporaine, Philosophie, Lettres, Art du spectacle, Anglais, Culture Mathématique, Scientifique et Technique) et des formes pédagogiques diversifiés (cours magistraux, entretiens individualisés, accompagnement à l’orientation, ateliers d’initiation, conférences, workshops avec des artistes, visites d’expositions, spectacles, séjours d’étude, etc.) permettant à l’étudiant de développer une pratique personnelle étayée sur l’art, son histoire et son évolution contemporaine ;
  2. Une exceptionnelle ouverture sur les différentes pratiques artistiques contemporaines (arts plastiques, théâtre, scénographie, architecture, production sonore, performance, danse, cinéma, etc.) et sur la manière dont elles s’inscrivent dans des domaines de la création et des métiers variés, grâce à d’étroits partenariats à l’échelle régionale (École nationale supérieure d’art de Bourges, Conservatoire de Musique et de Danse de Bourges, Maison de la Culture de Bourges, Transpalette – Centre d’art contemporain de Bourges, Fond Régional d’Art contemporain d’Orléans, etc.).

Organisation

L’année est organisée en deux semestres : le premier essentiellement consacré à la construction de l’orientation et à la préparation aux concours, le deuxième à la préparation à l’intégration dans les établissements d’enseignement artistique supérieur. Durant ce deuxième semestre, l’accompagnement individualisé à pour objectif le soutien et le renforcement pour aider l’étudiant dans les domaines où ses pré-requis seraient insuffisants (culture artistique, approche technique, constitution de projets, autonomie, rédaction-oralisation, analyse, etc.).
Le rythme d’étude est assez intense (environ 35h par semaine) afin de s’ancrer dans une création vivante, tout en alternant avec des temps en autonomie dans l’atelier et auprès des partenaires de la CPES-CAAP afin de favoriser le développement personnel et la construction d’individualités artistiques, laissant l’opportunité aux étudiants de constituer les fondations d’un véritable travail personnel — non des stéréotypes formatés pour les concours.

La pratique plastique personnelle en atelier est donc l’élément moteur de la formation, autour de trois étapes suivies par l’enseignant en charge des pratiques artistiques : l’analyse, la recherche et la production. Chacune de ces étapes est régulièrement évaluée lors des entretiens qui ont lieu chaque semaine (de 6 à 8h d’entretiens individuels) avec l’enseignant coordonateur. Ce travail en atelier offre la possibilité d’une multiplicité d’expériences plastiques, techniques (dessins d’observation, peinture, volume, pratique graphique, photographie, installation, performance, pratique de l’exposition, etc.) et théoriques, à partir de sujets ou de recherches personnelles, privilégiant la réflexion et l’expérimentation. Les entretiens avec l’enseignant apportent aide et conseils individualisés dans la conception d’un travail, du projet initial à la réalisation finale.

Les cours d’Histoire de l’art, de Culture artistique contemporaine, de Philosophie, de Lettres, d’Art du spectacle, les visites d’expositions, les rencontres avec les artistes, les créateurs et les professionnels de la culture, les spectacles, les concerts et conférences, fournissent aux étudiants les outils nécessaires pour appréhender leurs travaux dans une relation critique et dans une perspective artistique.

Un Bilan est organisé à la fin de chaque semestre à partir d’une série d’épreuves correspondant aux différents enseignements et modules suivis, permettant, en plus du Contrôle continu, d’évaluer les acquis et les progressions des étudiants ; de même qu’un Concours blanc est organisé à la fin du premier semestre, reprenant les différentes épreuves des concours d’entrée en école d’art et permettant de vérifier la bonne compréhension des enjeux techniques, formels, conceptuels et théoriques propres au monde des arts plastiques.

Menu